Albert Sébille (1874-1953)

C’est relativement jeune, 33 ans, qu’Albert Sébille est nommé peintre officiel de la marine. Il faut dire que les foisonnants courants picturaux de cette si riche époque, les impressionnistes, les nabis, les pointillistes, les fauvistes, les postimpressionnismes, etc, pour ne citer que les courants figuratifs, n’intéressent guère, du moins apparemment, ce provençal qui suit sa formation aux beaux arts de Marseille et qui se parfait à l’atelier de Jean-Léon Gérôme quand, à 20 ans, il se rend à Paris.

La peinture narrative maritime sera sa vie durant la grande affaire d’Albert Sébille. Bien sûr, il fait la guerre de 14-18. Après, il travaille pour le journal “L’illustration”. A partir de 1920, les compagnies transatlantiques s’attachent ses services pour la création d’affiches qui resteront célèbres, illustrant les grands voyages en paquebot. Il participe au projet “Le Normandie” qui est un véritable ambassadeur de la France sur les mers et dessine par exemple avec les ingénieurs la silhouette du navire.

Dans les salles des ventes aux enchères, Albert Sébille plait aux amateurs de marines. Inhabituellement, ses aquarelles très précises valent pratiquement autant que ses huiles. Le 28 mai 2020 chez Kâ Mondo à Drouot, l’aquarelle, en une, représentant le paquebot “Paris” au Havre 55 x 75 cm, trouvait preneur à 2900 €. L’huile sur toile ci-dessous, 65 x 100 cm fut adjugée chez Ader à Drouot, le 27 octobre 2012, 3841 €.

Terminons par une des fameuses affiches d’Albert Sébille qui ont tant plu! Chez Tessier Sarrou à Drouot, le 8 mars 2016, l’affiche d’agence pour la CGT (compagnie générale transatlantique) ci-dessous, représentant le paquebot Ile de France à New York, 44 x 62 cm fit pratiquement 400 €.

Frédéric Le Quer

C’est relativement jeune, 33 ans, qu’Albert Sébille est nommé peintre officiel de la marine. Il faut dire que les foisonnants courants picturaux de cette si riche époque, les impressionnistes, les nabis, les pointillistes, les fauvistes, les postimpressionnismes, etc, pour ne citer que les courants figuratifs, n’intéressent guère, du moins apparemment, ce provençal qui suit sa formation aux beaux arts de…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code