Léon Haffner (1881-1972)

Léon Haffner est nommé peintre officiel de la marine en 1918

Enfant, Léon Haffner aime le dessin. Il passe ses vacances au Havre. Les bateaux deviennent sa source d’inspiration. Ces propositions sonnent comme un syllogisme. N’allons pas trop vite! Le futur peintre est aussi attiré par la musique et joue d’ailleurs de la clarinette dans le régiment auquel il est incorporé. Ses études scientifiques devaient lui mettre de pied à l’étrier pour reprendre l’entreprise familiale de coffre-fort.

Mais décidément Léon Haffner est un artiste et la peinture devient inéluctablement son métier. Pionnier dans la pratique de la plaisance en ce début du XXe siècle, il peint des bateaux, à voile principalement. Il en peint et croque beaucoup, des huiles et des gouaches, des dessins et des pochoirs. Méticuleux, précis, didactique et au contact des yachts de course, il illustre ainsi des ouvrages sur la marine et son histoire. Et il écrira aussi ses propres livres qu’il illustrera lui-même. A la Ligue Maritime Française qui oeuvre pour le développement de la marine militaire et marchande, Léon Haffner occupe le poste d’architecte bibliothécaire et en devient le directeur.

Tous les collectionneurs de marines ont leur Léon Haffner. Les bleus ou les gris du ciel et de la mer, la beauté des voiliers, au près serré souvent, associés à des prix abordables compte tenu du grand nombre d’œuvres en circulation ont conquis un large public. En une, le 25 octobre chez Artcurial à Paris, la gouache, 39 x 78 cm, s’échangea contre 1170€. Ci-dessous une gouache au pochoir, 32 x 44 cm, “Star en régate”, présentée chez Dupont & associés en 2016 approcha les 1100€

Pour finir signalons les deux huiles sur panneau présentées ensemble puisque pouvant faire pendant le 16 avril 2021 chez Ader à Drouot, 22 x 16 cm chacune, qui firent 1664€!

Frédéric Le Quer

Léon Haffner est nommé peintre officiel de la marine en 1918 Enfant, Léon Haffner aime le dessin. Il passe ses vacances au Havre. Les bateaux deviennent sa source d’inspiration. Ces propositions sonnent comme un syllogisme. N’allons pas trop vite! Le futur peintre est aussi attiré par la musique et joue d’ailleurs de la clarinette dans le régiment auquel il est…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code