Projet de loi sur l’immigration

Pour son futur projet de loi sur l’immigration, Emmanuel Macron s’acharne à vouloir installer des immigrés dans les territoires ruraux.

Le président a analysé hier sa propre politique migratoire qu’il considère lui-même “inefficace et inhumaine”. Il n’a pas exactement spécifié pour qui mais il semblerait qu’il s’agisse des étrangers, le peuple français ne l’intéressant guère.

Il constate avec réalisme que l’afflux d’immigrés vient de sa politique d’aide monétaire, sociale et médicale la plus généreuse de toute l’Union Européenne mais déplore en même temps que ces étrangers soient mal accueillis.

La submersion migratoire ne lui pose aucun problème culturel, intellectuel ou religieux.  Pour Emmanuel Macron un “sans dent” reste un “sans dent” d’où qu’il vienne et est interchangeable avec n’importe quel “sans dent”.

Les français qui ne comprennent donc pas que tous les “sans dent” se valent, concentrent les immigrés dans des ghettos. Au passage il ne s’interroge pas sur le fait qu’il ne tiendrait qu’aux immigrés de faire de leurs ghettos des lieux de vie agréable compte tenu de la générosité inégalée de l’état français? L’immigré pour Emmanuel Macron est par essence une victime et le français son bourreau.

Regrouper les immigrés est donc pour le président fondamentalement mauvais et au contraire il faut les éparpiller partout sur le territoire en les intégrant dans les régions qui se dépeuplent.

Pauvres régions qui se dépeuplent où il fait encore bon vivre, où les mœurs sont restées françaises, où la vie ressemble encore à ce qu’elle était il y a quelques décennies, où les jeunes filles s’habillent encore comme elles le veulent, où l’on peut sortir encore tard le soir sans peur d’être égorgé au coin d’une rue! Ces régions sont donc en sursis. Emmanuel Macron veut y extirper leurs racines séculaires, veut y empêcher une vie paisible pour en faire des régions de merde comme la Seine Saint Denis et autres.

Après le projet de loi sur l’immigration en cours de gestation, nos belles régions rurales auront intérêt à s’inspirer des républicains américains. Pour dénoncer la politique migratoire qui transforme nos frontières en passoire, il faudra donc affréter des bus comme font les texans, par exemple, transportant des migrants en les redirigeant vers toutes les grandes villes françaises déjà largement submergées.

Pour que la France puisse rester la France et qu’un français puisse se sentir chez lui dans son pays la seule solution, sans remigration, est dorénavant la partition du territoire entre des zones françaises et des zones internationalisées, soit exactement l’inverse de ce que veut Emmanuel Macron

Frédéric Le Quer

Pour son futur projet de loi sur l’immigration, Emmanuel Macron s’acharne à vouloir installer des immigrés dans les territoires ruraux. Le président a analysé hier sa propre politique migratoire qu’il considère lui-même “inefficace et inhumaine”. Il n’a pas exactement spécifié pour qui mais il semblerait qu’il s’agisse des étrangers, le peuple français ne l’intéressant guère. Il constate avec réalisme que…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code